La chronique d’outre-tombe de Stéphane de GroodtDes hauts & débats | Des hauts & débats

La chronique d’outre-tombe de Stéphane de Groodt

A l’heure où on a l’impression que la télé nous prends de plus en plus pour des imbéciles, à nous servir des programmes prédigérés pour nos pauvres cerveaux fatigués, il est plaisant de constater que certains programmes prennent le contre-pied de cette tendance. En effet, il en est ainsi de La chronique d’outre-tombe de Stéphane de Groodt, que je prends un immense plaisir à – regarder n’est pas le terme approprié, même s’il s’agit de TV – écouter avec attention et délectation chaque dimanche.

Pour rappel, Stéphane de Groodt officie de manière hebdomadaire sur Canal+, dans Le supplément,  l’émission dominicale de Maïtena Beraben.

Le-supplement-Beraben-de-Groodt

Pour ma part, j’ai découvert ce talent il y a moins d’un an, alors que sa chronique s’intitulait alors Retour vers le futur, le 2 juin dernier, et que l’invitée du Supplément n’était autre que la “vedette” de téléréalité Nabila. Cette rencontre, confrontation serait plus juste,  était un vrai choc, au sens littéral du terme, puisque la visible perplexité de Nabila face à l’humoriste-comédien belge ne manqua pas d’intensifier et de relever la qualité d’écriture de Stéphane de Groodt.

J’ai alors découvert un réel personnage, dont la plume, d’une qualité exceptionnelle, recèle bien des merveilles.

Je suis totalement tombée sous le charme de ce jongleur des mots qui manie le verbe avec une adresse et une virtuosité surprenante.  Il enchaine ainsi à un rythme effréné jeux de mots, traits d’esprits et tacles discrets avec une malice impressionnante. Il n’y a nulle méchanceté, nulle offense ou moquerie dans ces textes ; l’humour est uniquement dans l’écriture, dans les formulations, parfois absurdes, qui font appel à la culture générale et à la vivacité d’esprit de chacun, pour nous cueillir et nous surprendre quasiment à chaque instant. Car il ne s’agit pas d’un humour passif, il faut le suivre, parfois s’accrocher pour comprendre, parfois réécouter – merci les replays – pour saisir chaque subtilité, chaque finesse du texte, car son humour est littéraire. Il nous rappelle ainsi des humoristes de la trempe de Raymond Devos ou encore Pierre Desproges, dans l’usage qu’ils font du verbe. Et il le fait avec une réelle maestria !

de-groodt-supplement

C’est de l’humour qui me fait du bien, parce qu’il est stimulant d’essayer de comprendre et de suivre chaque perle, plus ou moins subtile, et Dieu sait qu’elles sont nombreuses dans une chronique de seulement 3 minutes ! Certains le qualifieront peut-être d’humour d’intellectuel tant on a vu Nabila quelque peu hermétique au talent de Stéphane de Groodt…

Ce n’est pas de l’humour “facile” et, par les temps qui courent, ça me fait un bien fou !!!

Pour terminer cet article en beauté, je vous offre la “fameuse” vidéo au cours de laquelle Nabila et Stéphane de Groodt ont été confrontés, Retour vers le futur du 2 juin 2013… ça vaut le coup de cliquer, c’est un pur moment de bonheur !

Copyright © 2014 “Des hauts & débats” by LadyMilonguera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :