La laïcité, prétexte légal pour opprimer les minorités religieusesDes hauts & débats | Des hauts & débats

La laïcité, prétexte légal pour opprimer les minorités religieuses

Cet article m’est inspiré par l’actualité du moment à travers laquelle j’ai appris qu’un nouveau maire avait pris la décision d’imposer le porc à tous dans sa cantine scolaire, en supprimant la présence d’un menu de substitution, au nom de la laïcité.

Mots-liés-à-la-laicité

 

Lorsque j’étais plus jeune, j’ai été confrontée à la notion de laïcité à l’école primaire, non pas pour avoir le sentiment de la vivre au quotidien, mais tout simplement à travers mon cours d’histoire sur la Révolution française pendant lequel mon instituteur nous avait expliqué que c’est grâce à l’instauration de la laïcité que L’Etat avait été séparé de l’Eglise et que concrètement on était maintenant libre de pratiquer, ou non, une religion, qu’on avait libre choix de sa religion et que par conséquent, on ne risquait aucune punition, brimade ou exclusion au motif de la pratique religieuse choisie.

Elle était au service de l’Egalité entre les citoyens : l’école publique et laïque accueille indifféremment pratiquants et non pratiquants, catholiques, protestants, musulmans, juifs, etc… On cohabite tous dans la tolérance, le respect et l’acceptation mutuelle. Bref, c’était beau !

Et j’ai grandi avec cette notion-là de laïcité : “le libre choix et la libre pratique de sa religion”. J’en ai d’ailleurs eu très longtemps un exemple pratique sous les yeux puisque l’une de mes camarades de classe était musulmane et elle portait le voile sans que ça ne gêne personne, dans un environnement tolérant et égalitaire, ou d’autres camarades portaient parfois une petite croix autour du cou par exemple…

femme-voilée

Puis, de nombreuses années plus tard, vint l’Affaire du voile, et d’un coup, ma notion de laïcité principalement fondée sur la libre pratique religieuse fut confrontée à la définition que prônait d’un coup les médias :

la laïcité, c’est la non-expression publique de son appartenance religieuse

Quel choc et quelle nouveauté pour moi, on était loin de la vision naïve que j’en ai eu pendant des années et instinctivement, je sentais que quelque chose me gênait dans cette nouvelle approche car contrairement, à l’idée que j’en avait depuis mon enfance, ce nouveau concept me semblait pouvoir présenter un aspect plus sournois et plus mesquin, bien loin de ce qu’avait peut-être à l’esprit nos illustres Révolutionnaires… et malheureusement, plus le temps passe, et plus l’actualité semble me donner raison.

Je ressens aujourd’hui un malaise vis-à-vis de cette notion de laïcité que je trouvais si belle et si noble, et qui m’apparaît de plus en plus galvaudée pour servir une cause menant au final à l’inégalité entre les citoyens et à l’exclusion de certains d’entre eux.

Revenons sur ces maires qui, au nom de la laïcité et du principe selon lequel la religion doit rester dans la sphère intime, suppriment le menu de substitution jusqu’alors proposé les jours où le porc était aussi au menu, rendant ainsi la viande de porc obligatoire. Leur souci de strict respect de laïcité les a-t’il aussi conduit à se pencher sur ces cantines scolaires où le poisson est systématiquement proposé au menu le vendredi ? Je n’en ai pas l’impression… Rappelons leur aussi que dans le strict respect de la laïcité, toute proposition d’un menu « spécial Noël » à l’approche des Fêtes serait contraire à leurs principes !!!

Selon ces maires, choisir le menu alternatif serait l’expression publique de leur appartenance religieuse, les petits camarades pouvant faire la déduction suivante :

“il ne mange pas de porc, donc il est musulman/juif”

Le refus de la viande de porc constituerait donc une entorse à la laïcité… Ils occultent volontairement le fait qu’on a le droit de ne pas manger de porc, de ne pas l’aimer ou tout simplement de préférer le menu alternatif de sorte que la présence de ce dernier dans l’assiette d’un enfant ne mènerait en aucune manière au repérage systématique des obédiences des uns et des autres.

De plus, si ces maires veulent réellement empêcher les juifs/musulmans d’être en situation, par le refus de la viande de porc, d’exprimer leur appartenance religieuse, puisque la viande de porc est source de division et de clivage, autant la supprimer des menus des cantines scolaires et ne la proposer à personne !  Elle serait là la vraie égalité entre les administrés.

Mais non, ils font volontairement un choix qui va conduire les communautés religieuses dont la pratique est incompatible avec le choix politique du maire à fuir la cantine scolaire, et la laïcité devient alors l’alibi par lequel ils écartent de manière sournoise, puisque ce sont les parents qui se sentent obligés de retirer leurs enfants des cantines, l’accès à un service public.

cantine scolaire

Par cette décision, alors que la laïcité devait aboutir au respect des différentes pratiques religieuses, la laïcité sert au contraire le non-respect et le mépris des minorités religieuses dans leur foi puisque les populations ainsi visées doivent s’écarter de certains de leurs préceptes si elles veulent à nouveau pouvoir jouir du service soi-disant “public”. Un espèce de chantage en quelque sorte…

La laïcité telle qu’elle est voulue par certains maires conduit donc à une injustice envers certaines religions, ce qui m’apparait, comme un reniement flagrant des idées révolutionnaires ayant conduit à l’adoption du principe du laïcité comme outil à l’atteinte et à la réalisation de notre devise “Liberté, Egalité, Fraternité”.

Alors que la laïcité était un principe plein de noblesse dont on pouvait être réellement fiers, il est aujourd’hui galvaudé par ceux qui prônent son strict respect dans l’objectif de mettre des bâtons dans les roues de ceux qui ont choisi une autre religion (autre que catholique j’entends)… et il m’arrive d’en avoir honte…

La laïcité devait garantir la liberté de culte et la protection des différents pratiquants de manière à ce que l’on soit tous réellement libres et égaux, mais aujourd’hui, la laïcité, pratiquée et prônée par certain(e)s, est devenu de manière tout à fait sournoise, le ptrétexte légal pour continuer à opprimer et à exclure les minorités religieuses.

Copyright © 2014 “Des hauts & débats” by LadyMilonguera

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :